Mettre un bien en gestion locative à Montpellier

Montpellier : une ville tournée vers l’avenir

Troisième ville de la côte méditerranéenne après Marseille et Nice, la préfecture de l’Hérault compte environ 440 000 habitants. En été, les touristes aiment se perdre dans les ruelles du quartier médiéval, et s’approprier les vastes zones piétonnes d’un des centres-villes les plus agréables de France. De nombreux musées mettent en valeur le patrimoine culturel de la région. Tout au long de l’année, près d’une trentaine de festivals réunissent des publics très divers. Grâce au Centre chorégraphique de Mathilde Monnier, c’est aussi la capitale française de la danse contemporaine.

Profitant de sa situation géographique privilégiée, entre l’Espagne et l’Italie, la métropole de Montpellier connaît un développement économique stable depuis le début du millénaire. De grandes entreprises, comme IBM, y ont élu domicile. Grâce à un pôle universitaire attractif, les étudiants sont particulièrement nombreux (21 % de la population !). À elle seule, leur présence est très favorable à la gestion locative, même si le turnover est important.

Montpellier : un marché qui monte

Avec une croissance de 2,4 % en 2020 (et pas moins de 12,7 % sur les cinq dernières années !), les prix de vente de l’immobilier affichent une tendance ascendante. Les logements neufs pourraient bientôt se raréfier, au fur et à mesure que la demande augmente. Avec un prix moyen d’environ 3000€ au m2, la métropole demeure toutefois très accessible, mais pour combien de temps ? C’est donc le bon moment pour s’y constituer un patrimoine.

Un projet de dispositif Pinel Croissance Verte, réservé aux bâtiments ecofriendly, est également susceptible de donner un coup de pouce aux investisseurs (la défiscalisation pourrait aller jusqu’à 33 % pour une durée de 15 ans). Grâce aux universités, la gestion locative à Montpellier est évidemment une bonne idée : les logements peuvent être loués à l’année et, s’ils sont meublés, le tourisme prend le relais en cas de vacance estivale. Le rendement peut ainsi être garanti tout au long de l’année.

Dans quels quartiers investir ?

Pour un logement neuf, Port-Marianne est à privilégier. Ce quartier récent est aussi l’un des plus chers de la ville, à environ 4000€ du m2. Le centre-ville, et particulièrement les alentours de la magnifique place de la Comédie, est évidemment très recherché, avec des prix qui peuvent monter jusqu’à 5000€ du m2. De même, les environs des Beaux-arts sont très prisés. Par contre, pour des surfaces importantes à prix modéré, il peut être intéressant d’explorer les secteurs nord et ouest (par exemple, Aiguelongue ou Figueroles). Pour les petits budgets, pas besoin de s’éloigner beaucoup : à 15 minutes du centre, la Croix d’Argent demeure très accessible.

En vous rapprochant de Palavas-les-Flots, une station balnéaire très populaire des environs, vous optimisez votre investissement si votre cible est principalement touristique (ou si vous recherchez une résidence secondaire). Entre 3000 et 3500€ le m2, les quartiers universitaires sont dans la moyenne, et plutôt appréciés des investisseurs, puisque la demande étudiante est constante.

Pour vous accompagner tout au long de votre projet immobilier, vous pouvez faire appel à une agence immobilière. Les professionnels du métier connaissent la ville sur le bout des doigts. Ils sont aussi formés aux dispositifs de défiscalisation, comme Pinel ou le LMNP. Grâce à des conseils personnalisés et à un ensemble de prestations adaptées, vous tirerez le meilleur de votre patrimoine en gestion locative.