Location meublée : doit-on assurer les meubles ?

Est-il nécessaire d’assurer les meubles d’une location meublée ? Investir dans un logement meublé offre de nombreux avantages aussi bien en termes de rendement qu’en termes de fiscalité. Pour des étudiants comme pour des jeunes actifs, la solution meublée est idéale pour une période de vie transitoire. Qui dit location meublée dit meubles soit les équipements nécessaires pour y vivre sans avoir besoin de meubler par soi-même. Mais concernant l’assurance de ce mobilier qu’en est-il ? À qui incombe cette responsabilité et est-elle vraiment obligatoire ? Découvrez pas à pas la marche à suivre pour assurer sous tous les angles votre logement meublé et ainsi le sécuriser.

Assurer les meubles d’une location meublée : obligation ou précaution ?

Propriétaire bailleur, assurer vos meubles n’est en aucun cas une obligation légale. Cependant, cette opération s’avère très judicieuse sur le long terme, car en cas de dégradations, elle vous permet de remplacer sans perte financière l’ensemble du mobilier. En cas de dommages, votre assurance vous indemnise et vous pouvez ensuite les remplacer à l’identique. Financer vous-même ces frais diminuerait sur le long terme la rentabilité de votre bien. Ainsi, afin de faire fructifier votre investissement immobilier de manière exponentielle, nous vous conseillons de prendre des précautions au préalable. Assurer les meubles d’une location meublée est donc vivement conseiller.

Les meubles d’une location meublée : comment les assurer ?

L’assurance habitation propriétaire non-occupant ou assurance habitation propriétaire bailleur est la solution pour assurer et protéger vos meubles et compléter l’assurance habitation souscrite par votre locataire. Une garantie sur les biens mobiliers est incluse. Ainsi, en cas de vol, de vandalisme ou autres événements venant dégrader vos meubles, l’assurance prend en charge le sinistre et vous serez indemnisés pour remplacer le mobilier et ainsi pérenniser votre investissement locatif. Cette assurance couvre également les risques encourus par votre logement même inoccupé pendant sa période de vacation.

Vous n’êtes pas à l’abri d’un dégât des eaux ou d’un court-circuit. Et même en cas d’incendie vous serez couverts. Et même en cas de dommages causés au voisinage par ce brasier vous serez couverts par votre assureur. Souscrire à une assurance habitation propriétaire bailleur est donc la solution sécurité face aux éventuels litiges et pérennité pour inscrire votre investissement dans la durée.

Le locataire d’un meublé face à l’assurance

Depuis la loi Alur de 2014, le locataire se doit de souscrire à un contrat d’assurance habitation et ce même pour un logement ou un appartement meublé. Cette loi marque un véritable tournant juridique pour le locataire d’un meublé qui auparavant en était exempté.

Comme tout contrat d’assurance habitation ce dernier doit inclure une garantie responsabilité civile et une concernant les risques locatifs. S’il le souhaite, il peut souscrire à une assurance multirisque habitation, mais cette étendue élargie n’est en rien une obligation légale. En en aucun cas, il n’est pas tenu d’étendre la couverture de son assurance aux meubles. Comme nous l’avons vu précédemment cette responsabilité incombe au propriétaire bailleur.

Le cas particulier des meublés saisonniers

La prise en charge des risques locatifs pour une location d’un meublé saisonnier ou dit de tourisme est précisée par le contrat de location. Ce dernier précise si cette démarche incombe au locataire ou au propriétaire. Le plus prudent pour le bailleur est d’adhérer à un contrat multirisque adéquat qui prend en charge un nombre de risques conséquents liés à une location immobilière. Ainsi, le bailleur peut être en paix, il demeure assuré.

Assurer ou non les meubles d’une location meublée relève de la sécurité celle de prolonger dans le temps la rentabilité de votre logement. Alors n’hésitez plus et souscrivez dès aujourd’hui à l’assurance adéquate pour louer en toute sécurité.