Un locataire peut-il changer les serrures de son logement ?

De nombreux locataires se retiennent de modifier les portes de leur logement par peur du conflit avec leur propriétaire. Mais que dit la loi à ce sujet ? Est-il autorisé sur le plan légal de changer ses serrures en tant que locataire ?

Changer ses serrures: droit élémentaire du locataire

La loi accorde une très grande liberté aux locataires pour modifier leur maison ou leur appartement. Ces derniers peuvent réaliser les aménagements qu’ils souhaitent, dans la mesure où ces transformations ne sont pas irréversibles et peuvent être annulées par le propriétaire après le départ du locataire. La serrure pouvant être remis à son état initial, il vous est tout à fait possible de la changer, et ce, sans avoir à avertir au préalable votre propriétaire.

Pareillement, il est dans votre droit de refuser une demande de double des nouvelles clefs si votre propriétaire le demande. Le locataire est également en droit de remplacer sa porte d’entrée par une porte plus sûre s’il estime que la porte actuelle ne garantit pas sa sécurité. S’il s’agit d’une porte blindée, le propriétaire a tout de même le droit de demander à la retirer une fois le bail terminé.

Quel budget prévoir pour un changement de serrure ?

Le prix d’une serrure et de son installation peut grandement varier selon le modèle choisi, l’entreprise chargée de l’intervention et le type de porte. Les modèles les moins chères peuvent être disponibles à partir de 15 €, mais ne proposent que très peu de sécurité. Les systèmes à points d’ancrage sont beaucoup plus efficaces pour éviter les intrusions, mais bien plus onéreuses également. Selon le nombre de points et les fonctionnalités, le prix peut varier de 50 à 500 €. Au prix du matériel se rajoute les frais d’installation du prestataire, dont les prix peuvent aller de 100 à 500 €. Mieux vaut demander un devis auprès de plusieurs serruriers afin d’établir un comparatif complet et fiable.

Qui doit payer les frais ?

Dans la plupart des situations, il revient au locataire de payer l’ensemble des frais d’installation de la nouvelle serrure de son appartement ou de sa maison. Puisqu’il s’agit d’une initiative personnelle, le propriétaire n’est pas obligé sur le plan légal de financer totalement ou même en partie les frais. Il existe malgré tout des exceptions :

  • La perte de clefs : certaines assurances habitation indemnisent la création de nouvelles clés après une perte, qu’elle soit de votre fait ou liée à un vol. C’est pourquoi il est important de bien vérifier son contrat d’assurance pour connaitre les possibilités de remboursement que propose votre assurance.
  • Une clé cassée : le propriétaire doit rembourser les frais de réparation si la casse est liée à un défaut ou à une vétusté du matériel. Le locataire doit donc prouver que l’accident n’a pas été provoquée par une mauvaise manipulation de sa part, mais bel et bien à cause d’un problème lié au matériel.
  • Un cambriolage : si la porte doit être changée à la suite d’une effraction, il revient au propriétaire ou à l’assurance de prendre en charge les mesures nécessaires pour changer la serrure.