Comment estimer la valeur d’un bien immobilier ?

On ne le répètera jamais assez, l’estimation d’un bien immobilier ne se résume pas à la multiplication d’un prix moyen dans un secteur par une surface habitable ! Les enjeux financiers et personnels de l’immobilier méritent toujours une étude au cas par cas. On vous explique aujourd’hui comment faire estimer votre bien immobilier !

Incontournable : l’agent immobilier !

Pour être réaliste, une estimation doit être conforme aux réalités du marché. Ces dernières évoluent rapidement et s’avèrent très différentes d’une ville à l’autre, d’un quartier à l’autre, voire d’une rue à l’autre ! Seul un professionnel de l’immobilier du secteur saura vous fournir une estimation précise de votre maison, appartement, terrain, solution de stationnement ou local commercial ou professionnel.

Cette prestation reste le plus souvent totalement gratuite ! Identifiez l’agence de référence de secteur. Ce n’est pas très compliqué, il s’agit de la mieux placée et affichant le plus de biens à vendre. Consultez les avis clients pour confirmer ce choix et sollicitez un rendez-vous pour votre estimation. Cette demande peut se faire en agence, par téléphone ou via le formulaire de contact du site de l’agence.

Un relevé très précis des caractéristiques

Pour vous fournir une estimation précise de votre bien, l’agent immobilier va bien évidemment se rendre sur place. Impartial, car sans lien affectif avec le bien, il va prendre en compte tous ses atouts et points faibles, mais aussi ceux de son environnement. Très concrètement une estimation réaliste se fonde aujourd’hui sur :

  • l’adresse précise du bien et la réputation du secteur ;
  • la qualité de vie offerte par la commune et du quartier ;
  • les commodités environnantes (écoles, commerces, santé, transports et services publics) ;
  • le type du bien ;
  • la qualité de sa construction et le style de son architecture ;
  • le type et la facilité des accès (plain-pied, escalier, ascenseur) ;
  • le nombre d’étages ;
  • la qualité des matériaux et des éléments décoratifs ;
  • l’orientation du bien et sa luminosité ;
  • les caractéristiques et les charges de l’éventuelle copropriété ;
  • le nombre de pièces et la surface habitable offerte ;
  • la bonne répartition ou non de la surface habitable ;
  • l’existence ou non d’un extérieur (jardin, terrasse, balcon) ;
  • l’existence ou non d’un garage ou d’une place de parking ;
  • la performance énergétique (chauffage, production eau chaude sanitaire et isolation) ;
  • le type et la qualité des prestations ;
  • l’état de présentation (remise au goût du jour à effectuer ou non) ;
  • le respect des normes en vigueur ;
  • le coût des éventuelles rénovations ;
  • la qualité des équipements restants ;
  • le type et la conformité de l’assainissement ;
  • le potentiel d’agrandissement ou de construction ;
  • le montant de la taxe foncière.

Le secret? La comparaison !

Fort de sa maîtrise du marché immobilier de son secteur, l’agent immobilier synthétise ses relevés pour obtenir un descriptif précis du bien à estimer. Il va le comparer aux biens similaires vendus récemment dans le même secteur. Il effectue ce travail grâce aux différents fichiers mis à sa disposition : celui de son agence bien sûr, mais aussi celui des notaires et de l’administration fiscale. Cette étude lui permet de déterminer une fourchette de prix réaliste au moment de la réalisation de l’estimation. Le marché évolue vite : la validité d’une estimation varie de 1 à 3 mois au maximum.

Votre bien immobilier mérite une vraie estimation ! Internet peut vous donner une petite idée de la valeur de votre bien, mais l’outil virtuel ne remplacera jamais l’action d’un professionnel qui prend le temps de se rendre sur place. Vous voilà éclairé !