Logement et campagne électorale 2022: les différentes propositions

Au cœur d’une période délicate des élections présidentielles, on s’intéresse davantage aux différentes propositions des candidats concernant le logement. Il semblerait que chacun ait un large consensus sur les diagnostics. Si certains pensent à une récurrente crise du logement, d’autres ressentent le besoin de construire massivement des logements. Certains candidats ont aussi la volonté de relancer l’accession aux propriétés. En tout cas, reste à se demander sur les moyens d’atteindre ces objectifs. Détails.

La problématique de logement, première préoccupation actuellement

Si l’on étudie bien les propositions des candidats sur le logement, on voit bien qu’il y a de la volonté. Le souci réside sur la pertinence de ces propositions et les moyens d’y parvenir. On n’est pas sans savoir que créer des milliers de logements sociaux locatifs par an est facile à dire qu’à faire et l’accession à la propriété est un défi de taille. Or, le public se montre intéressé sur les orientations de chaque parti concernant ce programme du logement face à la situation actuelle. L’accession à la propriété comme le projet de logement locatif est toutes les deux assez difficile.

Un Parti Communiste pense aussi à élever la part du logement jusqu’à 2 % du PIB alors que les autres partis n’ont dit un mot à ce sujet. Certes, on attend toujours les avis d’autres acteurs concernés.
Pour autant, les acteurs pertinents pensent sérieusement à la question du logement. Avec la pandémie et la crise économique occasionnée, le logement n’est pas dans ses meilleures formes actuellement. Toutefois, plusieurs projets de construction ont été lancés jusque-là.

Coûts du logement, très en hausse dans l’Hexagone

L’immobilier est réputé pour être un domaine en plein essor. Il résiste plus ou moins aux crises, mais on ne peut pas non plus ignorer que le coût du logement est en hausse ces derniers temps. Cela commence à devenir pesant pour certains ménages. Effectivement, cette charge ne devrait pas dépasser les 20 % du revenu des familles, mais cela devient de plus en plus difficile à tenir.
C’est pour cette raison alors que les foyers attendent les propositions de solutions de la part des candidats électoraux. Au fait, ils semblent tous conscients que parmi les problèmes majeurs auxquels le pays fait face actuellement concerne le logement. Les situations sont encore plus difficiles dans certaines régions. Si les Côtes d’Armor sont dynamiques comme jamais, les Bretons s’investissent dans la construction des logements. Ce qui n’est pas le cas de l’Ile-de-France où certains territoires sont confrontés à des problèmes de disponibilité foncière.
Un grand nombre de candidats pensent alors à travailler d’abord sur la parité des régions, ce qui est aussi une très bonne proposition.

Toutes les catégories de logement concernées

Face aux problèmes de logements en France actuellement, la plupart des partis estime que créer des moyens pour construire des logements est justement ce dont les Français ont besoin. Cela concerne toutes les catégories de logements, à savoir du locatif social, de l’accession libre ainsi que de l’accession sociale. Mais il faut des outils financiers pour cela. Jusqu’alors, le livret A. même s’il n’est pas aussi fluctuant est le moyen qui s’offre à tous.

L’exploitation des terrains d’État est aussi évoquée par les candidats pour résoudre le problème de logement. Cependant, d’autres partis insistent que certains terrains sont déjà bien libérés, mais c’est l’approche gouvernementale qui manque. Il s’agit entre autres du cas de Val-de-Marne où des soucis de financements pour mobiliser les projets.

Il manque donc des ingrédients pour parvenir à la construction des logements pour tous, mais ce projet n’est pas totalement impossible.