Quoi doit réaliser les peintures des volets : locataire ou propriétaire ?

Une fois qu’un bien est loué, la frontière des devoirs entre propriétaire et locataire est souvent une zone floue.

Bien que le bail fasse office de contrat entre les deux partis stipulant les obligations du locataire envers le logement, les tournures de phrases paraissent ambiguës.

N’ayant pas de liste concrète, personne ne sait réellement ce que la loi demande au locataire, ou au propriétaire, dans l’entretien d’une location.

Le locataire doit entretenir son logement

La loi est claire : le locataire doit effectuer les entretiens courants du logement qu’il loue. Ici, nous parlons des entretiens d’usure. C’est-à-dire que le locataire doit effectuer toute réparation des dégradations et de la vétusté, que ce soit le changement de joint de la baignoire dut à l’usure du temps; ou les accidents comme les trous dans les murs.

Le propriétaire lui, prend en charge les grosses réparations pour le maintien en état du bien, comme un changement de chaudière. Il doit s’assurer de louer un logement décemment, afin que le locataire puisse y vivre sans encombre. Et c’est le cas dès l’entrée dans les lieux ! La location ne doit pas affecter le bien-vivre du locataire.

La loi dit également une autre chose : le locataire a le droit d’effectuer des aménagements dans le logement qu’il loue. Cela implique notamment la peinture, le papier peint et la pose d’étagères.

En outre, toute chose qui peut être retirée facilement, et modifiée sans problème peut se faire par un locataire. Néanmoins, cette loi ne précise pas si elle parle également de l’extérieur du bien.

Mais qui doit rafraîchir la peinture des volets ?

En ce qui concerne les volets de la location, le locataire doit effectuer des entretiens de maintenance classique : le graissage de gonds et charnières. La peinture, elle, ne revient pas au locataire !

Seul le propriétaire peut modifier l’aspect extérieur du logement. S’il vous prend de vouloir changer de couleur, faites-en part au propriétaire en premier lieu ! Il peut effectivement donner son accord pour cette rénovation. Néanmoins, les charges que cela demande seront à votre charge.

Si vous changez la couleur des volets sans en parler au propriétaire, il est en droit de vous demander la remise en état d’origine lors de votre départ. Une retenue sur la caution peut aussi être faite, alors, veillez à toujours demander l’autorisation par courrier ! La lettre est préférable, c’est une preuve matérielle. En cas de litige sur le changement de couleur des volets, vous pourrez prouver votre bonne foi. Veillez à la transmettre à l’agence immobilière et au propriétaire.

Que ce soit pour les volets ou pour tout autre modification dans le logement, il est toujours plus rassurant de demander au préalable la validation au propriétaire. Bien que la loi soit claire sur le sujet, les litiges sont nombreux, notamment quant à la retenue de la caution.

N’hésitez jamais à rédiger un courrier afin d’obtenir son approbation ! S’il retient votre caution alors que vous avez fait les entretiens nécessaires et les demandes par courrier, vous aurez toutes les preuves pour réclamer votre caution.