Pourquoi n’a-t-on pas accédé à votre demande de logement CROUS ?

Mauvaise surprise pour beaucoup d’étudiants boursiers cette année : le CROUS a refusé leur demande de logement. Pourquoi donc autant de refus ? Quelles alternatives s’offrent à vous ?

 

Pourquoi tant de refus ?

Le CROUS a dû faire face à une avalanche de demandes que l’organisme attribue à la crise sanitaire et économique. La priorité est donnée aux locataires du CROUS de l’année dernière, qui ont préféré conserver leur logement face à la crise. Aussi, beaucoup de nouveaux étudiants comme vous ont été refoulés.

 

Les alternatives pour les étudiants boursiers

Louer une chambre ou un studio

La location d’une chambre ou d’un studio vous offre davantage de liberté et d’indépendance. Sous certaines conditions, il est possible de se faire aider par l’état pour le paiement du loyer (pour plus d’information sur les aides, dirigez-vous à la fin de l’article). Vous devrez compter, selon les villes, entre 300 et 700 euros pour une chambre de 9 m2 à 10 m2. Seul inconvénient : les agences de location et les propriétaires sont très regardants en ce qui concerne les garanties, comme les conditions de ressources, une caution élevée et ainsi de suite.

 

Partager le loyer : la colocation

Très appréciée des étudiants, cette solution vous permet de profiter de plus grands espaces et d’une certaine convivialité. Cela revient souvent bien moins cher qu’une location de studio seule, car le loyer et les charges sont réparties entre les colocataires. Cependant, cette solution peut présenter plusieurs inconvénients. Comme la location d’un studio, des garanties importantes sont réclamées par les bailleurs. Et puis il faut pouvoir vous entendre avec les autres colocataires et établir des règles de vie commune. La colocation intergénérationnelle attire aussi beaucoup d’étudiants. Ceux-ci s’engagent à apporter aide et présence auprès d’une personne âgée et seule en échange d’un loyer modique.

 

Les résidences étudiantes privées

Ces résidences proposent des chambres et des studios aux étudiants. Selon les villes, le loyer s’élève entre 400 et 700 euros. On y retrouve aussi des équipements comme une buanderie ou des espaces de vie. Des aides de l’état peuvent vous aider à payer le loyer.

 

Les foyers

Ce sont des centres qui accueillent des étudiants, jeunes salariés ou apprentis entre 18 et 30 ans. Cependant, les places sont rares, la priorité est donnée aux stagiaires, apprentis et travailleurs. Ces foyers donnent l’accès à une chambre privée, un espace de vie commune, une laverie, une cafétéria et ainsi de suite. Les règles peuvent cependant se révéler contraignantes, comme l’interdiction de recevoir.

 

Des aides de l’état pour le paiement du loyer

La CAF, caisse d’allocations familiales, propose trois dispositifs :

  • APL : Aide Personnalisée au Logement
  • ALF : Allocation de Logement Familiale
  • ALS : Allocation de Logement Sociale

L’APL est attribuée sous certaines conditions. Il ne faut pas dépasser un certain plafond de ressources et le propriétaire du bien doit avoir signé une convention avec la CAF. Le montant varie selon plusieurs critères, comme le prix du loyer et les revenus du locataire. L’ALF concerne les personnes aux revenus modestes ayant une personne à charge. Finalement, l’ALS s’adresse aux personnes qui ne peuvent bénéficier ni de de l’APL, ni de l’ALF.

Logement étudiant, aides de l’état… Les solutions ne vous manquent pas. Lancez-vous avec confiance dans les recherches !