Taxe habitation: les villes les plus chères

La taxe d’habitation désigne le pourcentage que le propriétaire d’un bien immobilier meublé doit payer à l’État français. À partir de l’année 2018, la taxe d’habitation commence à baisser de manière progressive et 80 % des Français ne payent plus cet impôt actuellement. Contrairement au pourcentage des autres taxes perçues par les autorités compétentes, celle liée à l’habitation dépend de la commune et du vote fait par les collectivités territoriales. Il existe ainsi des villes où la taxe d’habitation est plus élevée que dans les autres métropoles de France. Voici, une liste des villes les plus chères pour la taxe d’habitation.

La taxe d’habitation et ses différentes caractéristiques

Votée par les collectivités territoriales, la taxe d’habitation peut être calculée selon diverses caractéristiques ainsi que la situation de la personne. Les locaux imposables sont les biens immobiliers affectés à l’habitation comme les immeubles, le chalet et les appartements. Le niveau de confort et les dimensions sont des éléments indispensables à étudier pour fixer la taxe d’un logement.

Des réformes ont été appliquées pour les ménages français. Plus de 80 % des ménages ont vu leur taxe d’habitation supprimée en 2020. Les 20 % restant verront leurs taxes d’habitation pour résidence principale supprimée en 2023.

Pourquoi existe-t-il des villes qui doivent payer plus de taxe ?

Comme il a été évoqué auparavant, le taux de taxe d’habitation applicable varie d’une ville à une autre. Pour expliquer ce mécanisme, il y a des détails à connaître. Les villes qui disposent d’un faible PIB par habitant et plusieurs logements à usage sociaux sont susceptibles d’obtenir une taxe plus élevée. En principe, ces taxes servent à financer les différents équipements collectifs des différentes villes. Chaque pourcentage a été étudié selon la valeur locative, la situation des contribuables et la nature des logements.

Les villes où la taxe d’habitation est la plus élevée

Comptée parmi l’une des dépenses les plus importantes engagées par les ménages français, la taxe d’habitation change d’une ville à une autre.

Bordeaux

La ville de Bordeaux est l’une des métropoles françaises où la taxe d’habitation est la plus élevée avec 1227 euros. 9e ville de France, Bordeaux compte une population de plus de 254 586 habitants. Concernant le pourcentage de la taxe, il atteint 3,7 % en 2015 pour cette ville.

Nancy

Composée de trois villes, Nancy possède une véritable originalité avec la Chapelle des Cordeliers, le Musée Historique Lorrain, la Carrière et la place Stanislas. Localisée dans la région Grand-Est, Nancy dispose d’un nombre assez élevé d’habitants avec 104 3210. Pour son taux d’habitation, il s’élève à 1241 euros.

Besançon

La ville de Besançon fait 1232 euros de taxe d’habitation avec ses 116 690 habitants, soit une augmentation du taux de 18, 32 %.

Rennes

Située dans la partie Est de la Bretagne, Rennes est une ville qui fait 213 454 habitants au total. Pour la variation du taux de la taxe d’habitation, elle a connu un changement de 1,1 % entre les années 2014 à 2000.

Nîmes

Dans la partie sud-est de la France, Nîmes présente une taxe d’habitation de 1288 euros pour ses 151 075 habitants.

Montpellier

La valeur de la taxe d’habitation pour la ville de Montpellier est de 1265 euros. Montpellier est une grande ville de France qui a enregistré une croissance du taux allant jusqu’à 51,35 %.

Marseille

Grâce à son nombre d’habitants, Marseille devient la deuxième ville de France. Le taux de la taxe d’habitation est de 24, 17 % avec un montant de 1323 euros.

Argenteuil

Pour la commune d’Argenteuil, le montant de la taxe d’habitation est de 1406 euros. Il s’agit sans doute de la valeur la plus chère par rapport à toutes les communes de France. Argenteuil dispose de 108 865 habitants, soit une augmentation du taux de 26,62 % du taux de l’année 2000 à 2014.