L’assurance habitation pour location meublée

La location d’un logement meublé est bien différente de la location d’un logement vide car elle peut être particulièrement avantageuse pour le bailleur. Pourtant, il semblerait qu’une assurance soit éventuellement obligatoire même pour la location de ce type de bien. Mais qui doit exactement s’assurer et qu’elles sont les garanties vers lesquelles se tourner ?

Est-il obligatoire de faire assurer une location meublée ?

Si les propriétaires ne sont pas obligés de souscrire à une assurance habitation, c’est pourtant le cas pour les locataires. Depuis le 26 mars 2014, la loi Alur impose aux personnes souhaitant louer un bien meublé de disposer d’une assurance. L’assurance à laquelle ils s’abonnent doit comprendre une garantie responsabilité civile ainsi qu’une assurance pour les risques locatifs car les locataires sont responsables du foyer qu’ils occupent. C’est pourquoi ils doivent avoir une garantie qui couvrira leurs arrières s’il y a des dommages causés par un incendie, une inondation ou encore une explosion.

Qui doit assurer les meubles d’une location meublée ?

Même si les propriétaires ne sont pas soumis à la souscription d’une assurance, il leur est cependant vivement recommandé de protéger leurs divers meubles. Ainsi, s’il y a dégradation de leurs biens, les bailleurs auront la capacité de remplacer tout leur mobilier endommagé sans dépenser un seul centime. Cela est un réel avantage car les réparations peuvent être très onéreuses et remplacer les meubles occasionnerait une perte de la rentabilité de l’investissement de départ.

Choisir son assurance habitation pour une location meublée

Dans le cas où les propriétaires souhaiteraient sécuriser leurs meubles, ils ont le choix d’être protégé par l’assurance propriétaire-bailleur appelée également l’assurance propriétaire-non occupant (PNO). Elle permet d’être indemnisée lors d’événement qui causerait des dégâts sur les biens immobiliers comme les incendies, inondations et autres incidents. C’est aussi une garantie contre les vols. Elle vous assure également contre les sinistres intervenant lorsque votre habitation n’est pas occupée.

Pour les locataires, une assurance multirisque est préconisée car elle indemnise un bon nombre de sinistres tels que les dégâts des eaux, les vols, le vandalisme ou encore les catastrophes naturelles. Le locataire est obligé de disposer d’une assurance hormis si le propriétaire, suite à un accord, décide de souscrire à sa place à une garantie.

Il existe également des cas particuliers. Notamment si le propriétaire décide de faire louer son bien de manière saisonnière, il a le choix de lui-même assurer son logement. En choisissant de signer un contrat multirisque, il peut obtenir la garantie villégiature qui couvrira son habitation secondaire contre de nombreux incidents. Il peut également se charger de prendre une garantie de responsabilité civile dans le but de protéger les locataires temporaires.

Enfin, si le locataire s’avère être un étudiant, ce dernier pourra profiter aussi de l’assurance villégiature si ses parent en possède une. De même que pour une location saisonnière, le responsable du foyer peut choisir de signer une assurance multirisque pour le protéger d’éventuels dégâts. Celui-ci a le droit d’obliger son occupant à prendre une garantie contre les risques locatifs afin de se préserver des dommages qui pourrait survenir pendant la toute durée de la location.