Faire isoler ses combles: propriétaire ou locataire ?

L’isolation des combles est importante pour garantir le confort thermique dans une habitation. Que vous soyez propriétaire ou locataire, vous pouvez décider d’isoler les combles.

L’isolation des combles : qui est concerné ?

Selon le décret n° 2002-120, le propriétaire bailleur doit fournir un logement décent à son locataire. Dans ce cas, le propriétaire a la responsabilité d’effectuer les travaux d’isolation thermique pour améliorer la qualité et le confort du logement. Par ailleurs, dans un contrat de logement en location, le locataire a l’obligation d’entretenir l’installation et les équipements énergétiques du logement.

Toutefois, même si le propriétaire doit livrer une maison décente et en bon état, rien ne l’oblige à financer les travaux de rénovation énergétique. Dans ce cas, vous pouvez effectuer de travaux d’isolation des combles pour améliorer votre confort énergétique. Même si le bien immobilier ne vous appartient pas, isoler vos combles vous permet de nombreux avantages surtout pour une location à long terme. En effet, vous avez le droit de vous offrir le confort thermique de votre habitation, bien évidemment, avec l’autorisation de votre propriétaire bailleur. Il se peut que votre bailleur participe aux frais de travaux.

Comment faire isoler ses combles ?

L’isolation de combles perdus ou de combles aménagés doit être faite correctement pour garantir le confort thermique d’un logement et pour réduire sa consommation d’énergie. En effet, pour une isolation réussie, il est important de choisir les isolants de qualités répondant aux normes RT2012 dans le neuf ou les isolants respectant les exigences du crédit d’impôt dans la rénovation. Pour garantir la durabilité et la qualité de l’isolation de vos combles, il est important de faire appel à un professionnel.

Il existe plusieurs techniques possibles pour isoler ses combles. Pour les combles perdus, nous pouvons adopter la technique dite « soufflage ». Cette technique consiste à souffler les isolants sous forme de flocon dans les combles perdus. Nous utilisons comme isolant la laine ou la ouate de cellulose. Cette technique est facile à réaliser même pour les combles inaccessibles. Nous pouvons aussi réaliser l’isolation des combles perdus en déroulant de la laine au sol. Cette technique a pour avantage d’être durable.

L’isolation des combles aménageables peut se faire soit par l’intérieur, soit par l’extérieur du logement. Elle consiste à poser la laine isolante sous forme de rouleaux ou de panneaux.

Pourquoi isoler ses combles ?

Nombreux sont les avantages que vous pouvez procurer par l’isolation de vos combles.
En effet, elle vous permet de réaliser des économies d’énergie. Généralement, la déperdition énergétique par le toit peut atteindre jusqu’à 30 % de perte. Isoler vos combles vous permet ainsi d’éviter cette perte d’énergie et par conséquent de réaliser une réelle économie de 40 % sur votre facture énergétique.

Par ailleurs, isoler les combles vous apporte confort et bien-être dans votre habitation. L’isolation peut éviter les ponts thermiques, ainsi l’air circule librement et facilement. De plus, elle stabilise la température à l’intérieur de votre maison. Pendant l’hiver, elle fait barrage au froid et en été, elle stabilise la chaleur. En outre elle améliore l’isolation acoustique et phonique de votre logement.

Quelles aides financières pour isoler ses combles ?

En tant que propriétaires ou locataires, de nombreux aides financiers sont disponibles pour réaliser des travaux de rénovation thermique.
– La prime Effy
La prime Effy est destinée pour les locataires d’une résidence principale achevée depuis plus de deux ans. Elle incite à l’installation des équipements performants et durables. Elle vous permet d’obtenir un chèque de 4 400 € au maximum en fonction du type de travaux d’isolation à faire.
– Les aides de l’Anah
L’Agence Nationale de l’Habitat offre des aides financières pour la réalisation de travaux de rénovation énergétique. Les aides de l’Anah sont octroyées pour une maison ayant terminé depuis au moins 15 ans et que le propriétaire doit y vivre pour une durée d’au moins 6 ans. Ces aides sont aussi accordées pour les travaux coutant 1 500 euros au minimum.
– MaPrimeRénov
MaPrimeRénov est octroyé pour les foyers dont les ressources sont modestes ou très modestes. Pour en obtenir, il faut justifier que votre maison est terminée depuis deux ans au minimum. L’aide MaPrimeRénov permet de couvrir jusqu’à 90 % du montant total des travaux de rénovation thermique.