Traiter la moisissure : propriétaire ou locataire ?

Si vous remarquez des taches noires ou verdâtres, alors sonnez l’alerte moisissure ! Vos locaux en sont infectés et sous peu, les sols s’écailleront et les murs s’effriteront. Mais à qui incombe la prise en charge de la réparation du logement ? Nous vous procurons la solution à votre interrogation ainsi que quelques conseils pour lutter contre les moisissures.

 

Que savoir sur les moisissures ?

Il s’agit de champignons microscopiques véhiculés par les ouvertures, les animaux tout comme les humains ainsi que les systèmes de ventilation. Elles se posent partout, aussi bien sur les murs que dans les placards ou encore sur vos moquettes et fenêtres.

Le diagnostic réalisé par des experts au moment de la location ou de l’achat est très important. Les moisissures peuvent bien être présentes, mais ne pas être visibles. Elles ne le deviennent qu’après leur développement dans un laps de 2 à 3 jours.

 

Mais quelle est l’origine des moisissures ?

Elles sont majoritairement causées par l’humidité. Les fuites d’eau, les problèmes de ventilation ou encore une isolation défectueuse sont autant de facteurs favorisant l’humidité. Il est important que le locataire ait de bonnes pratiques pour préserver les locaux. L’espace doit donc être rationalisé, une occupation trop importante favorise l’humidité et donc les moisissures. Voyons comment traiter la moisissure.

Veillez alors à ne pas laisser l’humidité s’installer dans vos locaux. Il s’agit du meilleur vecteur de moisissures.

 

Quelques astuces pour éviter les moisissures !

Eliminer les fuites d’eau

Il est important de vérifier les lieux clés tels que l’évier, les divers lavabos ou encore derrière les machines. Si vous détectez une fuite d’eau, épongez là et contactez un plombier.

 

Opter pour une bonne ventilation

Les ventilations mécaniques contrôlées (VMC) doivent toujours être en fonctionnement, peu importe les courants d’air. Il est recommandé de procéder au nettoyage fréquent des voies d’aération et de laisser un espace sous les portes intérieures.

 

Contrôler le taux d’humidité

Garder aéré votre logement en ouvrant les fenêtres. Vérifiez que les vapeurs relâchées par vos appareils sont bien évacuées vers l’extérieur.

 

Faire attention aux plantes vertes

Le terreau représente le lieu de croissance idéal pour les champignons. Veillez à un entretien régulier des pots afin d’éliminer le moisi.

 

Éradiquer les moisissures

Pour des taches bénignes, une solution est d’utiliser une éponge ou de l’eau de javel. Le liquide vaisselle et même du vinaigre blanc sont aussi efficaces. Au-delà de trois mètres carrés, il y va du ressort d’un spécialiste.

 

À qui revient la facture pour la restauration des locaux rongés par la moisissure ?

La loi est différente selon les facteurs considérés:

Dans le cas où votre logement ne serait pas suffisamment chauffé et que les appareils défectueux ne seraient pas réparés, l’assurance et le propriétaire ne prendront pas en charge les frais. Il est également important de vérifier les clauses du contrat sur la condensation et l’humidité.

Si vous êtes propriétaire, vos logements doivent être équipés contre les infiltrations d’eau par les divers points d’entrée.

Si vous décelez la présence de moisissures, prévenez aussitôt votre propriétaire dans les plus brefs délais. Deux solutions s’offrent à vous. L’une est d’effectuer un constat et trouver un accord à l’amiable pour la restauration du logement. L’autre solution est de faire intervenir un expert en moisissures. Ce dernier déterminera l’origine des moisissures et indiquera à qui revient le tort.

Au fil du temps, il est courant de voir apparaître parfois des taches de moisissure. Notifiez-les aussitôt au propriétaire pour réparation. Pour éviter d’avoir à payer de votre poche, veillez à l’entretien quotidien de votre logement et à sa bonne aération.