Différence entre chauffage collectif et chauffage individuel

Lorsqu’on intègre un nouveau logement, se pose immanquablement une question prégnante : celle du chauffage. Cette question s’avère d’autant plus primordiale s’il s’agit d’un appartement en immeuble collectif où la copropriété peut être amenée à assurer la gestion du chauffage pour l’ensemble des occupants. Dès lors il devient nécessaire d’engager une réflexion en amont : Quel mode de chauffage privilégier, individuel ou collectif ? Quels sont les avantages de l’un et de l’autre ? Quelles incidences sur votre facture d’énergie ? Pouvez-vous opter pour une individualisation de votre consommation dans le cas d’un chauffage collectif ?

Les deux dispositifs présentent des avantages mais aussi des inconvénients qui leur sont propres. Ceux-ci influent sur deux paramètres, la qualité et de la quantité d’énergie consacrée au chauffage et le coût global facturé. Au-delà de ces deux paramètres, il est également bon de prendre en compte l’état du bâtiment, ancienneté, isolation, situation géographique, ect.

On considère toutefois que si le chauffage individuel offre à l’occupant du logement une liberté dans la maîtrise de sa consommation, le chauffage collectif permet quant à lui de bénéficier d’économies d’échelle en mutualisant les frais d’entretien et le cas échéant en obtenant des tarifs de groupe auprès des fournisseurs d’énergie.

 

Le chauffage collectif

Chauffage collectif: les avantages

Le principe du chauffage collectif consiste à répartir les frais liés à la consommation de manière équitable entre tous les habitants d’une copropriété. Si la facturation était auparavant calculée en fonction de la superficie habitable du logement, la loi du 25 octobre 2020 prévoit depuis que «toute personne qui habite un logement équipé d’un dispositif d’individualisation des frais de chauffage et d’eau reçoit une note détaillée de sa consommation.».

L’installation de chauffage, si elle peut varier selon les immeubles, suppose un lieu dédié, une chaufferie où est disposé l’ensemble des équipements requis. Il en découle un premier avantage qui est celui du gain d’espace dans les logements en eux-mêmes, plus de gros chauffe-eau ou de chaudière particulière.

Le deuxième avantage réside dans la mutualisation des frais d’investissement et de maintenance de ces équipements. En outre dans certains endroits il est devenu possible de raccorder le système de chauffage à un réseau de chaleur local, ce qui permet potentiellement de bénéficier de tarifs préférentiels auprès du fournisseur d’énergie.

Chauffage collectif: les inconvénients

Le principal inconvénient réside dans le fait que l’occupant n’a pas toujours la maîtrise de la mise en route du chauffage qui est imposée par la copropriété. Par ailleurs, selon la source et la nature de l’énergie utilisée, les coûts peuvent varier beaucoup selon les fluctuations du marché. Il est donc important de s’y intéresser en amont. Enfin, dans les copropriétés qui ne disposent pas encore de compteurs individuels, ce mode de chauffage n’est pas toujours responsabilisant.

 

Le chauffage individuel

Chauffage individuel: les avantages

Le chauffage individuel offre une grande liberté en matière de consommation énergétique. Il autorise le choix de la source d’énergie (gaz, électricité, bois, ect.) mais également la régulation de votre consommation. Ainsi en cas d’absence prolongée, le recours à des thermostats permet d’éviter le gaspillage et donc de réduire la facture finale. Enfin, c’est aussi la liberté du choix du fournisseur et donc du tarif le plus avantageux.

Chauffage individuel: les inconvénients

Cette liberté a toutefois son corollaire. Vous devrez gérer vous-même l’approvisionnement en combustible, dans le cas d’un chauffage au fioul ou au bois par exemple. De plus, les frais de maintenance et d’entretien de vos installations vous incomberont pleinement.