Différences location saisonnière et à l’année

Vous venez d’investir dans l’immobilier locatif ? Vous disposez d’un logement vacant que vous souhaitez mettre en location ? Sachez qu’il existe deux options principales : la location saisonnière et la location à l’année. Pour faire votre choix, vous devez prendre en considération un certain nombre de critères : la localisation du bien immobilier, le rendement espéré ainsi que la gestion locative. Si la location meublée saisonnière vous assure une meilleure rentabilité, la location annuelle vous apporte davantage de sécurité. Faut-il privilégier la location de courte durée ou celle de longue durée ? Quelles sont les différences entre la location saisonnière et la location à l’année ?

 

Qu’est-ce que la location saisonnière ?

Il s’agit de la location d’un logement meublé pour une courte durée, c’est-à-dire inférieure à 90 jours. Ce type d’hébergement est destiné à une clientèle de passage qui désire se sentir en vacances comme à la maison.

Location de vacances : le choix d’une rentabilité élevée

Si vous souhaitez obtenir une forte rentabilité, l’option de la location saisonnière s’avère idéale. En effet, le prix d’une semaine de vacances avoisine souvent le prix d’un mois de location classique. C’est pourquoi le marché de la location meublée saisonnière connaît un succès grandissant. Face à une concurrence accrue, vous devez être présent sur les différentes plateformes de diffusion d’annonces afin d’assurer un taux d’occupation satisfaisant. Vous disposez d’un bien immobilier situé dans une région touristique ? Privilégiez ce type de location de vacances qui présente un rendement intéressant ! Par ailleurs, les risques d’impayés sont considérablement réduits : vous pouvez demander le versement d’un acompte suivi d’un paiement avant l’arrivée des locataires. Vous demeurez également libre de profiter de votre résidence secondaire entre deux périodes de location.

Location de courte durée : le risque d’une gestion contraignante

La location saisonnière implique une gestion méthodique. Vous devez vous assurer de l’accueil des voyageurs, de la fourniture de linges, du ménage ainsi que de la maintenance des équipements. Vous ne résidez pas à proximité du logement loué ? Déléguez la gestion locative à un tiers de confiance ou trouvez une conciergerie ! Dans ce cas, une partie des revenus générés par votre meublé de tourisme sera prélevée par cette société. En outre, la clientèle de passage se révèle beaucoup plus exigeante qu’un locataire présent à l’année. Afin de vous démarquer de vos concurrents, il s’avère essentiel d’investir dans des équipements supplémentaires. Ces dépenses doivent permettre d’augmenter votre taux de réservation pour éviter la vacance locative. Enfin, renseignez-vous sur la règlementation en vigueur dans votre commune : faut-il demander une autorisation préalable ?

 

Qu’est-ce que la location à l’année ?

Il s’agit de la location d’un logement meublé ou vide pour une longue durée. Dans le cas d’une location vide, le contrat est signé pour trois ans. Si vous optez pour une location meublée, la durée est réduite à un an renouvelable ou à 9 mois pour un étudiant.

Location annuelle : le choix de la stabilité

La location à l’année vous assure une gestion simplifiée et moins onéreuse. En effet, la longévité est source d’économies puisque vous n’avez pas à rechercher fréquemment de nouveaux locataires. Par ailleurs, vous ne paierez plus que la taxe foncière. Désormais, la taxe d’habitation et la taxe sur les ordures ménagères sont à la charge du locataire. Si la location à l’année présente un rendement plus faible que la location saisonnière, elle vous permet de percevoir des revenus fixes. Vous êtes propriétaire d’un logement situé dans une ville étudiante ? Votre bien immobilier est localisé dans une zone d’emploi dynamique ? Misez sur la location à l’année !

Location de longue durée : quels inconvénients ?

Vous craignez les incidents de paiement ? Face au risque d’impayés, il est conseillé de souscrire une garantie loyers impayés. Si vous souhaitez récupérer votre bien, vous devrez accomplir un certain nombre de démarches pour donner congé à votre locataire. Force est de constater qu’il s’avère plus aisé de récupérer son logement lorsque vous le louez en location saisonnière. Enfin, la rentabilité se révèle plus faible.

 

La location meublée saisonnière génère un meilleur rendement locatif mais vous contraint à des efforts de gestion. De son côté, la location à l’année vous assure des revenus réguliers mais relativement moins élevés.