Vivre en périphérie de Montpellier

L’immobilier en périphérie de Montpellier

La recherche de sa résidence principale, sa location saisonnière ou son investissement locatif passe en priorité par la recherche d’un lieu en particulier. Choisir Montpellier et sa périphérie c’est être proche d’une métropole dite « la surdouée ». Pourquoi Montpellier et sa périphérie attirent ? Sans doute pour les avantages offerts par les villes qui entourent la 7ème métropole de France. Parmi les villes et villages qui l’encadrent, quels sont ceux et celles qui se démarquent pour mériter que l’on y investisse en immobilier ? Peut-on déjà y voir une conséquence sur les prix de l’immobilier ?

Montpellier : le nouveau Bordeaux ?

La périphérie de Montpellier voit arriver de nouveaux résidents et propriétaires qui ne sont pas toujours de la région. Montpellier et sa périphérie seraient elles en train de prendre le chemin de Bordeaux ou Nantes en termes d’attractivité des villes où il fait bon de vivre ? Il est vrai que depuis quelques années, les habitants des grandes métropoles, en particulier ceux de la capitale cherchent à quitter leur région pour s’installer sur la côte Ouest de la France. Mais les tarifs ont un peu trop grimpé pour certains qui s’orientent désormais sur la Méditerranée.

La Côte d’Azur étant onéreuse, Montpellier et sa périphérie apparaissent comme une évidence pour ceux qui recherchent une qualité de vie répondant à l’équation soleil, transport, vie scolaire et culturelle. En effet, la région que l’on appelle « le centre du Sud » voit arriver des parisiens, des lillois et des lyonnais. Depuis la crise mondiale sanitaire, cette accélération des nouveaux habitants a parfois provoqué une envie voire une nécessité de s’intéresser aux villes périphériques. Les prix de l’immobilier progressent voire flambent pour les villes qui jouxtent Montpellier. Les promoteurs proposent davantage des programmes immobiliers éloignés de la métropole.

Les avantages d’une métropole à proximité

Quand on investit dans la périphérie de Montpellier, on cherche surtout à profiter des structures de transports, d’écoles et de la vie culturelle sans être dans le cœur de la métropole. Les villes qui jouxtent Montpellier comme Lattes, Pérols ou Castelnau-le-Lez commencent à manquer de terrain pour construire du neuf. Face à cette pénurie dans la première couronne de Montpellier, les acquéreurs en quête d’un bien neuf s’éloignent. Ils s’intéressent désormais à des villes légèrement plus éloignées comme Clapiers ou réalisent des transactions immobilières à Prades-le-Lez.

Il en est de même pour ceux qui cherchent un logement principal en restant dans des montants qui n’ont pas encore connu une flambée du prix au m2. En revenant quelques années en arrière, il n’était pas rare de devenir propriétaire d’un bien aux alentours de 2000 € le mètre carré. Désormais, il faut s’éloigner un peu plus pour profiter de ces plafonds. Le tout est de choisir la ville qui corresponde à vos attentes en fonction de vos critères. Certains privilégieront l’accès à Montpellier, tandis que d’autres miseront davantage sur une ville qui investit dans des structures pour la jeunesse.

Les villes périphériques qui attirent le plus

Lattes, Pérols et Castelnau-le-Lez faisaient sans doute partie du trio des villes les plus recherchées dans la périphérie de Montpellier. Le manque de bien disponible dans ces villes et les prix au m2 parfois inaccessibles pour certains, ont conduit des villes légèrement plus éloignées à prendre la relève de celles qui attirent. Parmi elles, Prades-le-Lez gagne des habitants grâce à une politique d’art de vivre.

En effet, à travers de nombreux projets pour la ville et avec ses 70 associations, cette ville mérite de s’y intéresser. Une autre ville juste derrière Prades-le-Lez et qui vaut le détour se nomme Clapiers. Avec une politique de transition écologique forte, il y a fort à parier que sa population de 5400 habitants augmente au cours des années à venir. Si ces villes restent aujourd’hui accessibles, il y a peu de doute sur le fait que le prix de l’immobilier actuellement proposé connaisse ici aussi une hausse au cours des années à venir. Reste à savoir jusqu’où ira cette hausse.