Investir dans l’immobilier de Lyon Extramuros

Se mettre au vert à proximité d’une capitale européenne

Longtemps reléguée au statut de ville provinciale, Lyon a redoré son blason depuis une trentaine d’années. Grâce à un cadre magique au pied des collines, à une rénovation urbaine galopante et à une extension spectaculaire de son réseau de transports en commun, la capitale des Gaules est aujourd’hui considérée comme l’une des communes les plus agréables à vivre de France.

Forte d’une tradition culinaire réputée, la métropole lyonnaise comporte un choix faramineux de commerces, cafés, restaurants et boites de nuit. On y trouve aussi des dizaines de théâtres, salles de cinéma, salles de concert et autres musées. De nombreux secteurs piétons, espaces verts et pistes cyclables ont mué les rues embouteillées en espaces de vie bucoliques. Aux alentours, la nature est proche, y compris le massif des Monts d’Or au nord-ouest.

Pourquoi investir dans l’immobilier à Lyon extramuros ?

Avec près d’un million et demi d’habitants, la métropole lyonnaise est désormais le second pôle économique de France, après Paris. C’est aussi la deuxième ville étudiante du pays. Sans surprise, la démographie ne fait que croître (un tiers de plus en 50 ans), puisque la région ne cesse d’attirer entreprises et nouveaux talents. Le prix du succès, c’est bien sûr celui de l’immobilier : le marché a bondi de 45% en dix ans, et rien ne dit que ça va s’arrêter en si bon chemin. Si votre budget ne vous permet pas d’acheter à Lyon même, pourquoi ne pas jeter un œil sur les communes alentour ?

Très bien desservis par un vaste réseau de bus, métros et tramway, les environs de Lyon séduisent de plus en plus de foyers en quête d’une vie plus calme qu’en centre-ville, ou de loyers moins chers. Investir dans ces territoires peut donc représenter le meilleur moyen de se constituer un patrimoine dont la valeur ne fera qu’augmenter dans les décennies à venir.

Où investir aux environs de Lyon ?

Ces dernières années, c’est surtout le 7e arrondissement de Lyon qui est monté en valeur. De nombreux experts s’accordent à dire que Villeurbanne sera la prochaine zone « chaude » de l’immobilier en métropole lyonnaise. Cette commune de 150 000 habitants a la particularité d’être totalement intégrée à Lyon, dont elle pourrait presque être le 10e arrondissement. Le prix moyen pour un appartement y est aujourd’hui d’environ 3 700€ du mètre carré, ce qui est moins qu’en intramuros.

Parmi les autres localités prisées, on peut citer Champagne-au-Mont d’Or, qui est à peu près aux mêmes prix que Villeurbanne. Située au nord-ouest de Lyon, Champagne a connu de nombreux aménagements, y compris l’implantation d’un pôle économique. Les amoureux de nature apprécient particulièrement son cadre champêtre.

Le mètre carré est un peu plus abordable à Meyzieux (3 200€) et Lentilly (3 500€). Ces deux communes attirent, la première par son parc grandissant de logements neufs, la seconde par son cadre patrimonial très agréable.

Pour un secteur plus coté, on peut évidemment se tourner vers Caluire-et-Cuire, extension nord du mythique quartier de la Croix-Rousse. Un appartement y coûte environ 4 200€ du mètre carré, et comme pour Villeurbanne, c’est un territoire idéal pour conserver le sentiment d’habiter en ville sans y habiter vraiment. À peine plus cher, Tassin-la-Demi-Lune se situe à quelques kilomètres du centre-ville. En plus d’une demande locative croissante, la commune séduit d’autant plus les investisseurs qu’elle est éligible à une défiscalisation via le dispositif Pinel.

Pour vous aider à cibler au mieux l’emplacement de votre futur bien immobilier, dans un souci de rentabilité locative maximale, nous vous conseillons de faire appel à un agent immobilier de la région lyonnaise. Vous bénéficierez d’un accompagnement personnalisé, à chaque étape de votre projet.